Bronchiolite : quels sont les signes ?

La bronchiolite est une maladie contagieuse qui se présente chez les nourrissons. Elle se caractérise sous forme d’un petit rhume et de la fièvre. La maladie s’accentue avec une toux sèche qui peut s’aggraver en toux grasse. Dans le pire des cas, il y a l’insuffisance respiratoire qui entraîne une respiration rapide et sifflante.

Un peu de rhume et de la fièvre

La bronchiolite est une infection virale contagieuse qui touche les nourrissons du moins de deux ans. Elle est souvent due à un virus, qui est le virus respiratoire Syncytial. D’habitude, la maladie se présente sous forme d’allergie durant la saison de l’hiver. Elle peut se provoquer aussi à cause de la pollution et par la fumée de la cigarette. La bronchiolite est très contagieuse, et son virus se situe dans la salive et les sécrétions du nez. Elle se transmette directement de personne en personne par les sécrétions bronchiques comme l’éternuement et la toux. Elle peut aussi se transmettre indirectement par des objets ou aliments contaminés. Les premiers symptômes sont un petit rhume avec de la fièvre, avec un écoulement nasal. Cette maladie est bénigne, mais ce premier signe peut se dégénérer si on ne la guérit pas au plus vite. Au bout de huit à dix jours, en moyenne, ce rhume et fièvre se guérissent facilement avec l’utilisation du sérum physiologique.

Apparition d’une toux sèche

Quand le rhume et la fièvre ne s’estompent pas, ils se dégénèrent vite. Une toux sèche commence à apparaître et qui peut s’aggraver en une toux grasse avec du crachat dans les poumons. À ce stade, les bébés commencent à perdre l’appétit, et ne seront pas à l’aise car ils ne savent pas encore cracher. Leur consommation de biberon diminue, et ils ont du mal à avaler des aliments et à boire de moins en moins. Il se peut que le nourrisson rejette tout aliment, et se déshydrate à cause de la toux. Pour une bronchiolite, la toux peut se prolonger de deux à trois semaines, l’enfant présente alors une respiration sifflante avec de la fatigue.

Insuffisance respiratoire

Chez les tout-petits de moins d’un an, le système immunitaire est encore très faible. Le virus envahit, en toute profondeur, leur voie respiratoire jusqu’aux petites bronches. Quand la toux persiste pendant plusieurs semaines, le cas devrait être pris au sérieux. Certes, la bronchiolite est bénigne, mais si la maladie s’aggrave, on envisage même d’hospitaliser le bébé. Le virus peut entraîner une gêne respiratoire, qui provoquera à la fin l’étouffement de l’enfant. Pour les signes d’aggravation, il y a le battement des ailes de nez, la respiration rapide et la fréquence cardiaque accélérée. La coloration de la peau, des ongles et des lèvres deviennent bleuâtre à cause de manque d’oxygène et de la déshydratation.

Comment utiliser un soluté de réhydratation orale ?
Bébé a la diarrhée, que faire ?